Saut au contenu principal
New Website
The Government of Prince Edward Island is building a new website with new navigation and content that will help you find the services and information you're looking for faster.  Visit princeedwardisland.ca
Bookmark and Share print small medium large 

also available in English
November 19, 2008
Pour publication immédiate

Le ministre MacKinley demande aux Insulaires de se souvenir des victimes de la route aujourd’hui

Transports et Travaux publics

Le 19 novembre a été désigné comme la toute première Journée nationale du souvenir des victimes de la route par le Conseil canadien des administrateurs en transport motorisé (CCATM), ainsi que le ministère des Transports et des Travaux publics et la Division de la sécurité routière de l’Île-du-Prince-Édouard. On demande donc à tous les Insulaires de prendre quelques minutes aujourd’hui pour se souvenir d’une personne ayant été victime d’une collision routière.
« Il est très important de se souvenir des gens qui ont été faits victimes sur les routes du Canada, si ce n’est que pour nous rappeler l’importance de conduire prudemment, explique Ron MacKinley, ministre des Transports et des Travaux publics. Je félicite le CCATM d’avoir désigné cette journée pour se souvenir de toutes les personnes qui sont mortes à la suite d’une collision routière. »
Chaque année, des milliers de Canadiens sont directement touchés par les collisions routières, que ce soit par la perte d’un être cher ou en étant directement impliqués dans une collision. C’est toujours une tragédie, et presque toujours évitable.
« Le CCATM excelle à définir les pratiques exemplaires et à éduquer les administrateurs de la voirie d’un bout à l’autre du Canada, ajoute le ministre MacKinley. Je suis persuadé que si nous travaillons ensemble, nous pourrons réduire le nombre de mortalités évitables sur notre réseau routier national. »
En moyenne, tous les jours, huit Canadiens et Canadiennes meurent dans des collisions routières. Au cours des 50 dernières années, les collisions routières ont fait plus de victimes que celles des deux guerres mondiales.
-30-
Contact pour les médias: Andrew Sprague
French - back to top