Saut au contenu principal
Bookmark and Share print small medium large 

also available in English
September 4, 2013
Pour publication immédiate

Une évaluation fournit des recommandations pour le système d’apprentissage et de soins des jeunes enfants

Éducation et Développement de la petite enfance

Un récent rapport sur le système d’apprentissage et de soins des jeunes enfants montre de bons résultats au niveau de l’accessibilité et de la qualité des programmes de la petite enfance offerts aux jeunes enfants, de dire le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Alan McIsaac.

« Notre gouvernement s’engage à renforcer le système d’apprentissage et de soins des jeunes enfants, et nous savons qu’en investissant dans les premières années de la vie des enfants, nous investissons dans l’avenir de notre province, a affirmé le ministre McIsaac. Au cours des cinq dernières années, nous avons prouvé cet engagement en faisant des investissements considérables dans le système provincial d’apprentissage précoce, le Cadre pédagogique pour l’apprentissage des jeunes enfants destiné aux centres de la petite enfance et le programme de maternelle à temps plein. »

En mai 2010, le gouvernement a lancé l’Initiative préscolaire d’excellence – un plan quinquennal visant à introduire progressivement de grands changements importants au système d’apprentissage et de soins des jeunes enfants. Il était nécessaire d’établir des données de référence afin de mesurer l’efficacité et le progrès du système chaque année. Le Ministère s’est associé à la Margaret and Wallace McCain Family Foundation pour le financement d’une étude d’évaluation à ce sujet.

L’évaluation, qui était indépendante du gouvernement et qui a été réalisée sous la direction du collège communautaire Holland College en partenariat avec l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard, a donné un aperçu des progrès et fourni 32 recommandations sur la façon d’améliorer l’accès, la qualité, la gouvernance et la viabilité. Bon nombre des recommandations ont été appliquées ou sont en cours d’application, et le Ministère élabore actuellement un plan pour donner suite aux recommandations en suspens.

Dans le cadre de l’évaluation, une collecte d’information a été réalisée auprès des directrices des centres de la petite enfance, des centres privés, des éducatrices, du personnel de soutien, des parents, du personnel enseignant des cours d’éducation de la petite enfance et d’autres professionnels. Les données ont été recueillies à l’aide de diverses sources et approches, y compris sondages, groupes de discussion, entrevues, études de cas et visites des lieux de qualité.

« J’aimerais reconnaître nos partenaires pour les efforts qu’ils ont consacrés à la réalisation de cette évaluation, qui pose les fondements pour que nous puissions mesurer notre progrès, de dire le ministre McIsaac. J’aimerais remercier tous ceux et celles qui ont fourni des commentaires précieux tout au long de ce processus. »

Le rapport est accessible en ligne à l’adresse www.edu.pe.ca.

Fiche d’information

En mai 2010, le gouvernement a lancé l’Initiative préscolaire d’excellence – un plan quinquennal visant à introduire progressivement de grands changements importants au système d’apprentissage et de soins des jeunes enfants. Dans le cadre de l’initiative, le secteur de l’apprentissage et de la garde des jeunes enfants a reçu la plus importante source de financement de l’histoire de notre province, ce qui lui a permis de mieux aider les enfants à faire une transition harmonieuse au système scolaire. L’initiative s’inspire des recommandations du Rapport sur la petite enfance : L’apprentissage des jeunes enfants à l’Î.-P.-É.

Le Rapport sur la petite enfance a été fondé sur des recommandations détaillées provenant de parents et de représentants du secteur de la petite enfance ainsi que sur des compétences et des recherches internationales, dans le but de renforcer le système d’apprentissage et de soins des jeunes enfants. Le désir de créer un système de la petite enfance de qualité supérieure, accessible et viable a été influencé par une décision stratégique d’intégrer la maternelle au système scolaire.

Depuis la mise en oeuvre de l’Initiative préscolaire d’excellence, 46 centres de la petite enfance ont été mis sur pied, permettant aux familles de l’Île d’un bout à l’autre de la province d’y avoir un accès équitable. Une subvention salariale temporaire a été instaurée pour les éducatrices de la petite enfance qualifiées travaillant dans des centres privés. Quoique la subvention salariale ait pris fin en avril 2012, les centres privés continuent de recevoir du financement du ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance par l’entremise d’une subvention pour la promotion de la qualité. Une nouvelle Early Learning and Childcare Act (loi sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants) a été élaborée et déposée, et les règlements d’application de la loi sont en cours de rédaction. Plus de 170 éducatrices de la petite enfance ont reçu la formation de niveau d’entrée. D’autres éducatrices ont complété un niveau de formation plus élevé ou sont dans le processus de le faire. Un cadre pédagogique pour l’apprentissage des jeunes enfants a été élaboré et instauré dans tous les centres de la petite enfance anglophones et francophones. Un répertoire en ligne a été lancé pour les parents qui sont à la recherche de services de garde. Un comité consultatif sur la petite enfance a été créé afin de contribuer à la mise en oeuvre du rapport et de fournir des recommandations.

L’accès à un programme d’apprentissage et de garde des jeunes enfants de qualité supérieure exige de prendre en considération la disponibilité et l’abordabilité. Au cours de la première année de l’Initiative préscolaire d’excellence, les centres de la petite enfance ont augmenté le nombre de places pour les nourrissons de 125 %, et il continue d’y avoir un accès équitable à l’apprentissage et à la garde des jeunes enfants. De plus, durant la première année de l’Initiative préscolaire d’excellence, les frais payés par les parents ont été réglementés, et le Programme de subvention pour la garde d’enfants continue d’offrir un soutien aux familles admissibles, le taux journalier maximal fourni étant identique aux frais réglementés dans les centres de la petite enfance.
-30-
Contact pour les médias: Laura Steeves
French - back to top