Saut au contenu principal
print small medium large 

HOME / LA_GALLERY /


L'Honorable Sir Alexander Bannerman
Gouverneur du 10 mars 1851 au 11 juillet 1854



Cliquer pour agrandir

Sir Alexander Bannerman est le onzième gouverneur de l'Île-du-Prince-Édouard depuis la création de la colonie en 1763. Bannerman naît à Aberdeen en Écosse le 7 octobre 1788, fils aîné de Thomas Bannerman. Il reçoit une formation au lycée et au collège Marischal à Aberdeen. Bannerman établit sa réputation et sa richesse en exploitant l'entreprise familiale vinicole après la mort de son père en 1820. Bannerman se lance également dans le commerce bancaire et le commerce baleinier, et il exploite une fonderie de fer et une manufacture de coton. En 1832, il est élu membre du Parlement d'Aberdeen et continue de siéger en tant que whig jusqu'à sa retraite au début de 1847, sans jamais avoir été confronté à un opposant de taille.

Le 14 janvier 1825, à Londres, Bannerman épouse Margaret Gordon, née à Charlottetown à l'Île-du-Prince-Édouard. Madame Gordon est la petite-fille de Margaret Hyde et Walter Patterson, le premier gouverneur de l'Île. Bannerman est fait chevalier en février 1851 avant son départ à l'Île-du-Prince-Édouard où il est nommé gouverneur le 10 mars 1851. Au cours de son mandat, il établit un gouvernement responsable. En 1854, il est nommé gouverneur des Bahamas et en 1857, il devient gouverneur de Terre-Neuve.

Le mandat de Bannerman à Terre-Neuve commence lors de négociations houleuses entre la colonie, la France et la Grande-Bretagne en ce qui a trait aux droits de pêche des Français le long des côtes françaises. Bannerman établit que le gouvernement de Terre-Neuve, sous l'autorité de John Kent, est corrompu et déraisonnable dans ses négociations. Il stipule que des personnes peu méritoires ont reçu des fonds de secours et que des fonds ont été détournés. Comme à son habitude, Bannerman tente de résoudre le problème. Au cours des élections de 1859, il ordonne une enquête du processus d'élection à Harbour Grace et à Burin après que des rapports d'inconduite ont pris 10 jours à lui parvenir. Il mène également une enquête indépendante portant sur des rapports d'abus d'influence au sein de l'Assemblée. Le drame politique le plus sensationnel se produit lorsque Bannerman dissous le gouvernement lors d'une dispute portant sur un projet de loi sur la monnaie au moment où le premier ministre John Kent remet en question l'autorité du gouverneur. La dissolution du gouvernement mène ensuite à l'élection tendue du parti de l'opposition et au soulèvement populaire à St. John's. Les troupes rétablissent l'ordre et le gouvernement reprend son travail. Bannerman termine son mandat en 1864.

À son retour à Londres, Bannerman, qui prévoyait retourner à Aberdeen, contracte un vilain rhume et, dans sa faiblesse, fait une chute fatale dans des escaliers. Il meurt le 30 décembre 1864.

Photo gracieusement fournie par le PEI Public Archives and Records Office, Numéro de référence 2320/60-12


French - back to top