Saut au contenu principal

Premiers Gallery

print small medium large 

PAGE D'ACCUEIL / IMAGES ET VIDÉO / GALERIE DES PREMIERS MINISTRES /


Aubin-Edmond Arsenault
Premier ministre de 1917 à 1919



Cliquer pour agrandir

AUBIN-EDMOND ARSENAULT NÉ le 28 juillet 1870 à Abram-Village, Aubin-Edmond Arsenault est le premier Acadien à diriger le gouvernement d'une province canadienne. Sa famille vient d'abord s'installer à l'Île en 1728, durant le régime français, alors que la colonie est connue sous le nom de Isle-Saint-Jean. En 1885, il quitte la maison pour aller étudier à St. Dunstan's, à Charlottetown. En 1888, il part enseigner durant deux ans dans une école rurale de l'Île et un an au Collège Saint-Joseph, au Nouveau-Brunswick, où il poursuit en même temps son cours classique. Il retourne ensuite terminer sa dernière année de scolarité à St. Dunstan's. Sa décision d'embrasser la profession juridique est déjà prise, et il fait sa cléricature auprès d'un avocat réputé de Charlottetown, W.A.O. Morson, avant d'être appelé au barreau le 1er novembre 1898. Après avoir passé un an en Angleterre dans le cabinet d'avocats de Sir Charles Russel, le jeune juriste retourne à l'Île-du-Prince-Édouard en 1899, et il s'installe peu après à Summerside où il exerce la profession juridique de 1900 à 1921.
La famille Arsenault jouissait d'une longue association au Parti conservateur. Après avoir été élu onze fois à la Chambre d'assemblée de la province, le père d'Aubin, Joseph-Octave, était devenu le premier sénateur acadien de l'Île-du-Prince-Édouard. Son frère aîné, Joseph-Félix, avait également représenté la circonscription. Aubin Arsenault est élu député une première fois en 1908, et il garde son siège sans interruption jusqu'en 1921. À partir de 1912, il occupe le poste de procureur général dans le gouvernement du premier ministre J.A. Mathieson. Le mandat de A.-E. Arsenault comme premier ministre commence en 1917 lorsqu'il succède à J.A. Mathieson, lui-même nommé juge en chef de la Cour suprême de l'Île-du-Prince-Édouard. Lors de l'élection générale de 1919, son gouvernement est défait, et Arsenault demeure chef de l'opposition jusqu'en 1921, moment où il est nommé à la Cour suprême de l'Île-du-Prince-Édouard. Il se retire de la Haute cour en 1946.
Sous le gouvernement d'Aubin Arsenault, l'une des lois les plus importantes à être votées par la législature est l'abrogation des règlements qui limitent la circulation des automobiles sur les routes de l'Île à certains jours et à certaines routes.
Le premier ministre Arsenault a également la prévoyance de reconnaître que le tourisme sera une industrie valable pour l'économie de l'Île-du-Prince-Édouard, et il est l'un des fondateurs du Prince Edward Travel Bureau (Bureau de tourisme de l'Île-du-Prince-Édouard). Pleinement conscient de son patrimoine acadien, il est un des chauds partisans d'un certain nombre d'organismes acadiens ayant aidé à la conservation de la culture acadienne de cette province. Aubin Arsenault et son épouse (Bertha Gallant, de Tignish) élèvent une famille de onze enfants. En reconnaissance de ses diverses réalisations, la St. Dunstan's University, l'Université Laval et l'Université Saint-Joseph lui décernent des degrés honorifiques.
Le juge Arsenault s'éteint le 29 avril 1968. Il est enterré dans le Charlottetown Roman Catholic Church Cemetery.

French - back to top