Saut au contenu principal
Bookmark and Share print small medium large 

also available in English
February 3, 2016
Pour publication immédiate

Le Comité d’action pour la prévention de la violence familiale diffuse sa stratégie mise à jour

Services à la famille et à la personne

Photos disponibles

View details and
download


La stratégie du Comité d’action du premier ministre pour la prévention de la violence familiale, récemment mise à jour, est axée sur la prévention, la mobilisation du public et l’éducation, de dire Ann Sherman, présidente du comité.

« Cette stratégie prévoit des moyens pour collaborer avec nos partenaires à la prévention, au-delà des mesures réactives et préventives après les épisodes de violence, a déclaré Mme Sherman. Il ne suffit pas de réagir à la violence si la famille, les amis et les autres proches d’une victime continuent de recourir à la violence, si la collectivité tolère la violence ou si le climat social fait en sorte que la violence est acceptée. Nous devons mobiliser les membres du public de tous les horizons pour aider à prévenir et à diminuer la violence, et à y réagir, à l’Île-du-Prince-Édouard. »

La version mise à jour de Stratégie de lutte contre la violence familiale à l’Île-du-Prince-Édouard du Comité d’action du premier ministre pour la prévention de la violence familiale fournit un cadre pour contrer la violence familiale par l’établissement d’un certain nombre de buts et de stratégies dans les domaines clés suivants :

• la sensibilisation, l’éducation et la mobilisation;

• la coordination et la formation;

• les interventions et la prestation de services;

• les politiques, les protocoles et les lois;

• la recherche et l’évaluation.

Le Comité d’action du premier ministre et ses partenaires guideront la mise en œuvre de cette stratégie.

« Nous croyons que les éléments sont maintenant en place pour porter la stratégie au niveau suivant, a souligné Mme Sherman. Il s’agit d’un engagement permanent, et nous nous attendons à des réalisations dans un certain nombre de domaines au cours des cinq prochaines années. La mise en œuvre exige un appui de tous les partenaires, y compris le gouvernement, la collectivité et les citoyens, car nous avons tous un rôle à jouer pour aider à mettre fin à la violence familiale à l’Île-du-Prince-Édouard. »

Pour en savoir plus sur la prévention de la violence familiale et la stratégie récemment mise à jour du Comité d’action du premier ministre pour la prévention de la violence familiale, prière de consulter www.stopfamilyviolence.pe.ca.

Document d’information


Stratégie mise à jour du Comité d’action du premier ministre pour la prévention de la violence familiale : Stratégie de lutte contre la violence familiale à l’Île-du-Prince-Édouard

Le Comité d’action du premier ministre pour la prévention de la violence familiale a été créé par le premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard en décembre 1995. Il est reconnu à l’échelle nationale comme un modèle d’engagement public et communautaire. Son but ultime est de sensibiliser toute la population de l’Île au fait que la violence familiale nous touche tous, est la responsabilité de tous et exige la coopération des voisins, des amis et des membres de la famille. En tant qu’organisme consultatif chargé de conseiller le gouvernement, le Comité rassemble des représentants communautaires (voisins, amis et membres de familles touchées) pour que tous s’engagent à prévenir la violence.
Pour la troisième fois depuis sa création, le Comité a mis à jour sa stratégie. Celle-ci s’appuie sur des consultations passées auprès de nombreux Insulaires ainsi que sur le travail constant du Comité d’action du premier ministre pour la prévention de la violence familiale et ses organismes membres. La stratégie sert de fondement à la planification et à la mise en œuvre de mesures. Les buts et les moyens qu’ont établis les membres du Comité dans la stratégie renouvelée permettront de faire connaître les mesures de prévention les plus judicieuses auprès des collectivités et du gouvernement.

Énoncé de vision
Une société où tous les individus sont en sécurité, respectés et appréciés; où toute forme de violence est inacceptable et où les enfants, les femmes et les hommes ont des occasions de se réaliser pleinement et de contribuer au bien-être général de toutes les familles et communautés.


Introduction
La prévention de la violence familiale est la principale stratégie par laquelle les collectivités et le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard peuvent œuvrer ensemble à contrer le problème. La stratégie établie par le Comité d’action du premier ministre fournit un cadre pour la prévention, étayé par des mesures et des buts axés sur une approche proactive afin de favoriser le maintien de relations équilibrées ainsi que l’épanouissement de collectivités et de familles saines. Elle comporte également des buts et des mesures d’action, d’intervention et de responsabilisation – après les épisodes de violence –, lesquels sont aussi essentiels pour prévenir la violence future. La prévention en soi, l’engagement, l’éducation et la prestation des services constituent les volets clés de cette stratégie.

La prévention
Empêcher que la violence survienne en premier lieu est extrêmement important. Il ne suffit pas de réagir à la violence si la famille, les amis et les autres proches d’une victime continuent de recourir à la violence, si la collectivité tolère la violence ou si le climat social fait en sorte que la violence est acceptée.
La stratégie établie est un outil à partir duquel les politiques, programmes et mesures de prévention de la violence familiale peuvent être créés, mis en œuvre et maintenus. L’objectif à long terme est d’empêcher la violence familiale en favorisant l’élaboration et la mise en œuvre d’activités de prévention et en obligeant les responsables de la violence familiale à rendre compte de leurs gestes.

L’engagement
Le Comité d’action du premier ministre fait intervenir de nombreux secteurs par la diversification de ses membres, comme des représentants de services de police, d’organismes communautaires et d’administrations publiques, et plusieurs autres acteurs. Cette nouvelle stratégie servira de cadre d’action pour les cinq prochaines années.

La stratégie établie appuie et encourage les initiatives locales, entre autres celles lancées par des municipalités, des groupes confessionnels, des entreprises, des organismes sans but lucratif et des établissements d’enseignement, en vue de favoriser une approche holistique en matière de prévention de la violence familiale. Elle fait aussi la promotion d’une coordination efficace entre le secteur des services et les collectivités en général pour mieux prévenir et intervenir dans les cas de violence familiale.

La stratégie mise à jour vise à poursuivre les actions qui ont porté des fruits, à proposer de nouvelles initiatives et à combler les lacunes dans les services. Elle met davantage l’accent sur l’engagement de la population, sur la diversité et l’inclusion, sur la recherche et sur l’évaluation.

L’éducation
Parmi les buts orientant la stratégie mise à jour figurent une prise de conscience et une sensibilité par rapport à l’étendue, à l’impact et à la nature de la violence familiale dans l’ensemble de la province, de même qu’une amélioration de l’accès à l’information sur la violence familiale.

Les efforts de sensibilisation prendront notamment la forme d’une collaboration avec des organismes gouvernementaux et des groupes communautaires afin d’intégrer l’information sur les relations saines, la violence et la résolution des conflits dans les possibilités d’apprentissage existantes.

La stratégie fait aussi valoir l’importance de s’appuyer sur le bon travail en cours, par exemple par les intervenants de première ligne, pour enrichir les programmes d’éducation et de formation professionnelle dans divers secteurs. Des cours sur l’acquisition de compétences interculturelles, le règlement de différends, les droits de la personne et la lutte contre le racisme devraient être ajoutés aux programmes de perfectionnement professionnel, outre l’intégration des recommandations découlant de la Commission de vérité et de réconciliation.

La prestation des services
L’objectif est de pouvoir offrir des services de grande qualité et accessibles dans toute la province afin de répondre à l’ensemble des besoins des victimes, des survivants, des familles, des agresseurs et des collectivités. La stratégie favorise une meilleure coordination en matière de prestation de services de façon à tenir compte des traumatismes subis et des tendances culturelles.

Des efforts continuent d’être déployés dans plusieurs domaines, comme l’élimination des obstacles et des lacunes dans les lois et les politiques, un meilleur échange d’information entre les secteurs et les fournisseurs de services pour répondre aux besoins complexes des victimes et des agresseurs, et la protection de l’intérêt véritable des enfants.

La stratégie renouvelée a aussi pour but de tirer profit des possibilités d’évaluation et de collaboration en vue de la création d’un cadre propice à la recherche sur la violence familiale à l’Île-du-Prince-Édouard.

Conclusion
Le Comité d’action du premier ministre pour la prévention de la violence familiale reconnaît l’importance de mesures favorisant un climat de sécurité dans l’ensemble des collectivités de l’Île ainsi que du rôle que chacun peut jouer pour concrétiser cette vision. Aussi le thème de la Semaine de la prévention de la violence familiale est-il « Voisins, amis et familles ». Pour en savoir plus sur la campagne actuelle, prière de consulter www.stopfamilyviolence.pe.ca./2016campaign.

La population est plus consciente du problème de la violence familiale et se mobilise davantage depuis 1995.

De récentes statistiques montrent que la plupart des victimes de violence conjugale parlent de ce qu’elles subissent à leur famille et à leurs amis. Outre la signalisation de la violence à la police ou l’aide obtenue auprès d’organismes qui ont pour mission officielle d’œuvrer auprès des victimes, 68 p. 100 des victimes ont compté sur au moins une source de soutien non officielle, comme des collègues de travail ou des voisins.

La violence familiale concerne la santé publique, la justice criminelle et les droits de la personne.

Cette nouvelle stratégie qui a pour assises une mobilisation communautaire élargie, des mesures de sensibilisation ainsi que des politiques et des programmes de prévention est déterminante pour mettre fin à la violence familiale dans les collectivités de l’Île ces prochaines années.

La Semaine de la prévention de la violence familiale est la première occasion offerte aux Insulaires pour participer à des activités de prévention de la violence familiale partout à l’Île. Les efforts se poursuivent tout au long de l’année grâce au Comité d’action, à ses membres et partenaires ainsi qu’aux groupes de travail mis sur pied pour faire de l’Île-du-Prince-Édouard une société où tous les individus sont en sécurité, respectés et appréciés, et ont des occasions de se réaliser pleinement.
-30-
Contact pour les médias: Maureen Flanagan-LeClair
French - back to top