Saut au contenu principal
Bookmark and Share print small medium large 

also available in English
March 28, 2012
Pour publication immédiate

La province dévoile un nouvel appareil de chauffage biomasse à l’hôpital d’O’Leary

Transports et Renouvellement de l'infrastructure

Photos disponibles

View details and
download


Selon le ministre des Transports et du Renouvellement de l’infrastructure, Robert Vessey, l’ajout d’un nouvel appareil de chauffage biomasse à l’hôpital d’O’Leary permettra de réduire les dépenses de combustible et l’empreinte carbone de l’établissement, grâce à l’utilisation d’une ressource durable qui brûle sans résidu.

« La province est très heureuse de voir le nouvel appareil de chauffage biomasse opérationnel à l’hôpital d’O’Leary, affirme le ministre Vessey. Non seulement le nouvel appareil permettra-t-il de réduire la dépendance de la province sur les combustibles fossiles et son empreinte carbone globale, mais cela stimulera également l’industrie forestière de l’Île, qui a subi des périodes difficiles au cours des dernières années. »

L’hôpital d’O’Leary est le premier de trois établissements gouvernementaux à être muni d’une nouvelle chaudière à copeaux de bois fournie par Wood4Heating. Les écoles Bluefield High et Three Oaks Senior High seront également équipées de ces nouvelles chaudières au cours des prochains mois. Dans le cadre d’un contrat différent, une autre entreprise fournira les nouveaux appareils aux écoles M.E. Callaghan et Hernewood.

La nouvelle chaudière à l’hôpital d’O’Leary est détenue et exploitée par Wood4Heating. L’entreprise achètera des copeaux de bois produits localement et les fera livrer à l’établissement. La province payera Wood4Heating selon la quantité de chaleur consommée.

« Nous sommes fiers d’avoir été choisis pour fournir la chaleur à l’hôpital d’O’Leary afin de mettre en valeur la première installation à l’Île, explique Holger Mannweiler, PDG de Wood4Heating. Nous avons installé une technologie de pointe de l’entreprise autrichienne Binder, leader du marché des chaudières à biomasse, dont les appareils sont reconnus pour leur efficacité, leur fiabilité et leurs faibles taux d’émission. Le contrat à prix fixe à long terme qui est en place à cet établissement pour le chauffage offre non seulement des économies importantes à la province, mais aussi une très bonne prévisibilité des frais de chauffage futurs, tout en protégeant l’environnement et en soutenant l’économie locale. »

Lorsque les cinq appareils seront en place, la province envisage d'économiser environ 175 000 $ par année, selon les coûts actuels du mazout de chauffage. Les nouveaux appareils permettront également de réduire les émissions de carbone d’environ 2 500 tonnes par année.
-30-
Contact pour les médias: Andrew Sprague
French - back to top