Saut au contenu principal

Web Archive

print small medium large 

also available in English
April 25, 2006
Pour publication immédiate

PREMIRE SEMAINE NATIONALE DE SENSIBILISATION AUX VICTIMES D'ACTES CRIMINELS AU CANADA

Bureau du procureur général

Aujourdhui, la procureure gnrale Mildred Dover a reconnu la toute premire Semaine nationale de sensibilisation aux victimes d'actes criminels au Canada en tant que belle occasion de sensibiliser les collectivits aux questions qui touchent les victimes d'actes criminels et d'informer la population des services et des lois qui sont en place pour aider ces victimes et leurs familles. La Semaine nationale de sensibilisation aux victimes d'actes criminels au Canada se tiendra du 23 au 29 avril 2006 sous le thme Des gens, des services, des lois : les connaissez-vous?
La procureure gnrale a dit : Chaque personne a sa propre dfinition de la justice. Cependant, pour les victimes et les survivants de crimes, la justice signifie quon les traite avec respect; quon les coute et quon les entende. Ils auront une voix dans les dcisions majeures lies leur affaire et les contrevenants seront tenus responsables de leurs crimes.
Selon une tude de Statistiques Canada mene en 2004, 28 p. 100 de tous les Canadiens gs de 15 ans et plus plus dun adulte sur quatre ont t victimes du crime au moins une fois au cours de lanne prcdente. Ces chiffres rendent compte uniquement des crimes rapports la police; la mme tude suggre que jusqu deux tiers des crimes commis ne sont pas dclars. Lorsque des crimes sont commis, cela touche la collectivit entire , a poursuivi la ministre Dover. La famille, les amis et les voisins ressentent les consquences. La plupart dentre nous connaissent quelquun qui a t victime, ou nous avons peut-tre t victimes nous-mmes.
lle-du-Prince-douard, les services aux victimes de crime ont t tablis avec ladoption de la loi intitule Victims of Crime Act en 1989, et le comit consultatif des services aux victimes a t mis en place pour offrir des conseils au gouvernement sur les questions lies aux victimes de crimes. Madame Dover a numr les services offerts dans la province qui rpondent aux besoins des victimes. Les besoins des victimes incluent dtre renseign au sujet de ltat de l'enqute et de la poursuite judiciaire, du systme de justice pnale et de son fonctionnement, de laide offerte pour la prparation au tribunal; dobtenir du soutien motionnel et du counseling; de connatre les autres agences et services dont elles peuvent se prvaloir; de savoir quelle est laide offerte afin de prparer la dclaration de la victime, quels sont les moyens qui s'offrent afin d'obtenir une indemnisation financire pour le crime commis et quelle est la protection offerte en application de la loi intitule Victims of Family Violence Act.
Les travailleurs des services aux victimes de lensemble de la province offrent de laide aux victimes et aux survivants de crimes, et travaillent en collaboration avec la police et les autres partenaires du systme de justice pnale et de la communaut afin doffrir un soutien aux victimes dans la priode suivant le crime et tout au long de leur participation au systme de justice pnale. En 2005, plus de 1 100 Insulaires ont t dirigs aux services aux victimes. De ces personnes,
plus de 300 taient victimes de violence lendroit de lpouse;
90 taient victimes dautre violence familiale;
55 taient victimes de violence sexuelle, plus de la moiti desquelles taient ges de moins de 20 ans.
Les autres personnes taient victimes dautres crimes comme le vol qualifi, lintroduction par effraction, les voies de fait, le vol, le harclement criminel, et autres prjudices corporels ou infractions contre les biens.
La procureure gnrale Dover a dit que dans les dix dernires annes, on a accompli du progrs afin de faire entendre la voix des victimes dans le systme de justice pnale. Elle a expliqu que les intrts de la victime doivent tre pris en considration lorsquun agent de police, un juge ou un juge de paix prend la dcision de dtenir un accus. Les victimes de crimes ont galement le droit de soumettre une dclaration de la victime, et la loi oblige les juges prendre en considration ces dclarations lors de la dtermination de la peine des affaires criminelles.
La ministre Dover a ritr lengagement du gouvernement en ce qui a trait au traitement et au progrs des questions lies aux victimes et a reconnu le dvouement des prestataires de services aux victimes, des agents de police, des professionnels travaillant dans le systme de justice et les agences communautaires, et les bnvoles individuels qui travaillent appuyer et aider des victimes de crimes et leurs familles dans notre province.
Elle a ajout : En tant quindividus et membres de la communaut, nous pouvons aider en reconnaissant les consquences du crime, en se portant bnvole pour aider les victimes, en rfrant les victimes aux services leur disposition et en tant une source de soutien personnel pour les victimes du crime.
-30-
Contact pour les mdias: Connie McNeill
French - back to top