Saut au contenu principal

Web Archive

print small medium large 

also available in English
November 20, 2007
Pour publication immédiate

Publication des rsultats de lEnqute 2007 sur la consommation de drogues par les lves de lle-du-Prince-douard

Éducation

Photos disponibles

View details and
download


Les rsultats de lEnqute 2007 sur la consommation de drogues par les lves de lle-du-Prince-douard ont t rendus publics aujourdhui lors dune confrence de presse tenue lcole Colonel Gray High. La docteure Linda VanTil, pidmiologiste, a prsent un survol du rapport et les ministres de la Sant, Doug Currie, et de lducation, Gerard Greenan, ont pris la parole au nom de leurs ministres respectifs.

LEnqute 2007 sur la consommation de drogues par les lves de lle-du-Prince-douard sinscrit dans une initiative concerte des provinces de lAtlantique et sappuie sur un questionnaire uniformis administr dans les quatre provinces. La dernire enqute sur le sujet sest droule en 2002.

Environ 3 000 lves de 7e, 9e, 10e et 12e anne de lle ont t sonds et les rsultats de 2007 rvlent que les taux de consommation de drogues chez les jeunes insulaires sont similaires ceux de 2002. comparer aux autres provinces de lAtlantique, lle figurait parmi celles dont les pourcentages de consommation de drogues taient les moins levs, et ce, dans plusieurs catgories.

Les rsultats de ce rapport nous fournissent des renseignements prcieux au moment o nous dveloppons nos programmes et nos services pour aider les jeunes et les familles de lle faire face la consommation dalcool et de drogues, a dit Doug Currie, ministre de la Sant. Les gouvernements reconnaissent aussi que pour rgler ce problme, il est essentiel de poursuivre nos efforts au chapitre de la promotion de la sant, de la sensibilisation aux risques de la consommation de drogue et de la prvention.

Les rsultats de lenqute indiquent que lalcool demeure la drogue prise par les lves et que le taux de consommation dalcool des lves de lle est demeur stable depuis 2002. Le pourcentage dlves qui ont dclar avoir consomm de lalcool au moins une fois dans la dernire anne varie de 8% pour les lves de 7e anne 77% pour les lves de 12e anne.

Parmi les jeunes de lle-du-Prince-douard, environ un lve adolescent sur quatre a dclar avoir consomm du cannabis, une proportion similaire celle de 2002 et infrieure lusage de cannabis dans les autres provinces de lAtlantique. Les taux de consommation de cannabis varient de 3% pour les lves de 7e anne 37% pour ceux de 12e anne. Environ 5% des jeunes ont dclar consommer des stimulants, des champignons magiques ou des substances inhales, tandis que moins de 3% ont dclar faire usage dautres drogues illgales telles que le LSD, la cocane, les tranquillisants ou les strodes anabolisants.

Le pourcentage de tabagisme chez les lves a diminu depuis 2002. Les rsultats de 2007 montrent que 15% des lves ont fum la cigarette dans lanne prcdente.

Le ministre de lducation Gerard Greenan a dit que lenqute fournissait aux ducateurs, aux professionnels de la sant et aux parents de linformation utile pour les aider soutenir les lves dans leurs choix dhabitudes de vie saines. Lenqute fournit des donnes rcentes et crdibles sur la nature et ltendue de la consommation de drogues chez les jeunes et sur les consquences nuisibles qui sensuivent. Elle nous claire galement sur les pressions incroyables que subissent les jeunes une priode critique de leur dveloppement social et scolaire, a-t-il dit. Nous diffuserons largement cette information aux parents et nos partenaires par lentremise du site Web du gouvernement et ceux des coles. Nous allons nous servir de ces donnes dans llaboration de notre stratgie de lutte contre la toxicomanie chez les jeunes et pour dautres programmes visant renforcer les apprentissages des lves et les aider acqurir de saines habitudes de vie.

Selon le ministre de la Sant, Doug Currie, le gouvernement est dtermin offrir des programmes amliors de lutte contre la toxicomanie chez les jeunes. En mme temps que nous poursuivons nos travaux en vue de llaboration de notre stratgie de lutte contre la toxicomanie chez les jeunes et de sa mise en uvre, nous nous penchons sur les besoins globaux des jeunes en matire de toxicomanie, notamment sur le plan de lducation, de la prvention, de lvaluation, de lintervention, du traitement et de la radaptation.

LEnqute sur la consommation de drogues chez les lves est une collaboration entre le ministre de la Sant, le ministre de lducation et lUniversit Dalhousie. Il sagit de la quatrime vague denqutes ralises dans la rgion de lAtlantique.

On peut se procurer le rapport en version anglaise et franaise depuis le site Web du ministre de la Sant de lle-du-Prince-douard au www.gov.pe.ca/go/studentdrugsurvey

DOCUMENT D'INFORMATION

Rapport : Enqute 2007 sur la consommation de drogues par les lves

Mthodologie:

LEnqute 2007 sur la consommation de drogues par les lves de lle-du-Prince-douard sinscrit dans une initiative concerte des provinces de lAtlantique et sappuie sur un questionnaire uniformis administr dans les quatre provinces.

Environ 3 000 lves de 7e, 9e, 10e et 12e anne de lle ont t sonds rcemment propos de la consommation de drogues. Cent soixante et une classes ont t choisies au hasard travers lle et on a demand tous les lves des classes slectionnes de participer lenqute. Les lves provenaient la fois de milieux ruraux et urbains et les coles relevaient des commissions scolaires de lest, de louest et de langue franaise.

Les lves frquentant lcole prive, les lves scolariss domicile, les lves absents de lcole le jour de lenqute et les dcrocheurs scolaires ont t exclus dessein de lenqute.

Par consommation de drogues, on entendait avoir fait usage de drogues dans quelque endroit que ce soit au moins une fois dans lanne prcdant lenqute.

Une question ouverte la fin du questionnaire donnait loccasion aux lves dexprimer leurs opinions et proccupations propos de la consommation dalcool et dautres drogues.

Ce rapport est lestimation la plus fiable ce jour de ltendue de la consommation de drogues dans la population tudiante adolescente de lle-du-Prince-douard.

Il sagit dune quatrime vague denqutes ralises dans les provinces de lAtlantique fournissant des donnes comparatives pour toute la rgion.

Rsultats:

Les rsultats de 2007 rvlent que les taux de consommation de drogues chez les jeunes insulaires sont similaires ceux de 2002. comparer aux autres provinces de lAtlantique, lle figurait parmi celles dont les pourcentages de consommation de drogues taient les moins levs, et ce, dans plusieurs catgories.

Dans la partie du rapport sur les tendances, on compare les rsultats pour lle-du-Prince-douard en 2007 aux rsultats obtenus en 1996, 1998 et 2002 et aux rsultats des autres provinces de lAtlantique pour 2007.

Comme la sous-dclaration est un problme, il se pourrait que certains rsultats aient t sous-estims. Lenqute est fonde sur lautovaluation de sorte que certains lves peuvent avoir exagr leur consommation de drogues ou lavoir nie.

Les rsultats de 2007 indiquent que lalcool demeure la drogue prise par les lves et que le taux de consommation dalcool des lves de lle est demeur stable depuis 2002. Le pourcentage dlves qui ont dclar avoir consomm de lalcool au moins une fois dans la dernire anne varie de 8% pour les lves de 7e anne 77% pour les lves de 12e anne.

Parmi les jeunes de lle-du-Prince-douard, environ un lve adolescent sur quatre a dclar avoir consomm du cannabis, une proportion similaire celle de 2002 et infrieure lusage de cannabis dans les autres provinces de lAtlantique. Les taux de consommation de cannabis varient de 3% pour les lves de 7e anne 37% pour ceux de 12e anne.

Environ 5% des jeunes ont dclar consommer des stimulants, des champignons magiques ou des substances inhales, tandis que moins de 3% ont dclar faire usage dautres drogues illgales telles que le LSD, la cocane, les tranquillisants ou les strodes anabolisants.

Le pourcentage dlves qui ont dclar avoir fum la cigarette plus dune fois dans lanne a diminu de 33% depuis 1996. Le pourcentage stablit 15% en 2007. Une diminution gnrale de lusage du tabac se constate tous les niveaux scolaires.

Orientations futures:

Les rsultats de lenqute sur la consommation des drogues par les lves sont utiles pour soutenir nos efforts en vue de contrer lusage de drogues chez les jeunes de lle. Ce travail exige de la concertation entre le gouvernement, les partenaires communautaires et le public.

Le gouvernement sest engag renforcer les services de lutte contre la toxicomanie des jeunes et le ministre de la Sant travaille toujours llaboration dune stratgie globale, en trois phases, de lutte contre la toxicomanie chez les jeunes. Phase 1 : consultation prliminaire et recherche sur les pratiques exemplaires, phase 2 : consultation dexperts et validation des rsultats de la recherche par des consultations publiques et phase 3 : mise en uvre de la stratgie. Nous en sommes la phase deux.

Suivant des discussions antrieures, un cadre prliminaire a t labor. Ce cadre sera discut et valu en collaboration avec des intervenants du milieu lors de forums publics et de groupes de discussion qui se tiendront les 17, 18 et 19 dcembre prochains.

Des experts nationaux du Centre canadien de lutte contre lalcoolisme et les toxicomanies et du Centre de toxicomanie et de sant mentale participeront lanimation des consultations et fourniront de linformation sur les pratiques exemplaires en matire de dpendance et de toxicomanie.

De plus, un comit consultatif sera mis sur pied dans les prochaines semaines pour planifier et mettre en uvre la stratgie.

Le gouvernement souhaite galement explorer les possibilits dun modle dvaluation sr.

Nous reconnaissons quil faut prendre en compte de nombreux besoins au chapitre des programmes et des services et quun service dhbergement dot dinstallations est une composante importante. Un centre dhbergement et de traitement offrant des services 24 heures sur 24, sept jours sur sept, sera planifi et tabli au cours de 2008 et 2009.

Au moment o le gouvernement procde la mise en uvre de programmes amliors de lutte contre la toxicomanie chez les jeunes dans la province, nous nous penchons sur les besoins globaux des jeunes en matire de toxicomanie, notamment sur le plan de lducation, de la prvention, de lvaluation, de lintervention, du traitement et de la radaptation.
-30-
Contact pour les mdias: Jean Doherty
French - back to top