Saut au contenu principal

Web Archive

print small medium large 

also available in English
February 14, 2008
Pour publication immédiate

Gel sur les valuations des biens immobiliers permet aux propritaires insulaires de profiter d'allgements fiscaux

Trésor de l'Î.-P.-É.

Avec larrive des factures dimpt foncier dans les maisons de lle au dbut de mai, le trsorier provincial Wes Sheridan veut rappeler aux Insulaires les dtails du gel des valuations de proprits rsidentielles occupes par le propritaire.

ce sujet, le ministre a dclar : Aprs plusieurs annes daugmentation, notre gouvernement voulait donner un rpit aux familles insulaires. En gelant les valuations jusquen 2010, mon personnel aura le temps de rviser le systme afin de sassurer quil est juste pour tout le monde.

Toutes les valuations de proprits rsidentielles qui sont occupes par leurs propritaires, notamment les proprits de loisirs utilises exclusivement par le propritaire, seront geles leur taux dvaluation de 2007.

Durant le gel, ces proprits continueront dtre values leur valeur marchande, et leurs valeurs rvises apparatront sur lavis de cotisation du propritaire. Durant cette priode, les propritaires fonciers peuvent continuer se reporter ces valuations selon la valeur marchande et/ou en appeler. Toutefois, les taxes foncires provinciales seront bases sur les valuations de 2007 geles.

Le gel ne couvre pas les augmentations de valeur rsultant des rnovations ou dune nouvelle construction.

On rappelle aux propritaires que, mme si la province peroit les taxes, les cotisations pour incendies et les droits de Waste Watch, elle ne dfinit pas les taux.

Mme si la province va geler ses propres valuations de proprits occupes par leurs propritaires, les municipalits ou la SGD peuvent ajuster leurs taux ou droits annuels.

Et le ministre dajouter : Les municipalits de l.-P.-. sont en train de prparer leurs budgets pour 2008. Jespre sincrement quelles naugmenteront pas leurs taux dimposition pour que les Insulaires puissent vraiment profiter de ce gel.
-30-
Contact pour les mdias: Jennifer MacDonald
French - back to top