Saut au contenu principal

Web Archive

print small medium large 

also available in English
February 7, 2012
Pour publication immédiate

Y aura-t-il moins de rsidents des Maritimes inscrits luniversit au cours des dix prochaines annes?

Innovation et de l'Enseignement supérieur

Commission de lenseignement suprieur des Provinces maritimes (Fredericton N.-B.)

De moins en moins de rsidents des Maritimes sinscrivent luniversit dans la rgion, une baisse qui sexplique surtout par la stabilisation de la demande depuis le sommet atteint en 2004, selon un rapport diffus aujourd'hui par la Commission de l'enseignement suprieur des Provinces maritimes (CESPM).

Ltude montre que la demande pour une ducation universitaire chez les rsidents des Maritimes a beaucoup vari au cours des annes : aprs une forte augmentation enregistre vers la fin des annes 1980, la demande est demeure relativement stable pendant les annes 1990 avant de crotre de nouveau au dbut des annes 2000.

Parmi les trois provinces des Maritimes, la Nouvelle cosse enregistre la plus importante rduction en matire de demande. De 2002 aujourdhui, le nombre de No-cossais inscrits luniversit dans leur province par rapport la population des 18 24 ans est 21,0 %, une diminution de quatre points de pourcentage. Il sagit tout de mme de la demande la plus leve de la rgion. La demande lle du Prince douard et au Nouveau Brunswick a atteint un sommet en 2005, puis a diminu denviron un point de pourcentage dans chaque province pour se fixer respectivement 18,0 % et 18,6 %.

Depuis 2004, nous avons not un affaiblissement de la demande. Sagit-il dune diminution dans un cycle priodique ou sagit-il dune nouvelle tendance de fond? , a not Mireille Duguay, directrice gnrale de la Commission. La CESPM tente de cerner les causes qui pourraient expliquer la diminution de la demande pour une ducation universitaire chez les rsidents des Maritimes.

Je crois quil est important de communiquer ces renseignements maintenant, mme si nous ne comprenons pas encore tout fait pourquoi la demande a cess augmenter , a confi Mme Duguay.

Elle ajoute que la rgion fait face un dclin de la population : Les donnes suggrent que, que si la tendance dans la demande ne change pas, elle aggravera leffet du dclin dmographique, et nous observerons une baisse encore plus importante dans le nombre de rsidents des Maritimes qui sinscriront luniversit Selon le rapport, il y aura prs de 7 000 rsidents des Maritimes en moins dans les universits de la rgion en 2025 si la demande se maintient au taux actuel.

Les rsidents des Maritimes poursuivent ils leurs tudes universitaires ailleurs? Lorsquon examine le nombre dinscriptions des rsidents des Maritimes ailleurs au pays, on note la mme tendance, cest dire une baisse de la demande , a dclar Mme Duguay. Depuis le sommet atteint en 2005, la diminution de la demande partout au Canada se situe entre un point de pourcentage au Nouveau Brunswick et trois points de pourcentage en Nouvelle cosse.

On nous dit que la croissance de lemploi au Canada sera la plus forte dans les domaines o il faut un diplme dtudes postsecondaires pour travailler. La baisse de la demande pour une ducation universitaire chez les rsidents des Maritimes est surprenante en cette poque o lon sait que lobtention dun diplme universitaire est essentielle pour dfier la concurrence sur le march du travail , a ajout Mme Duguay.

Daprs le rapport, la diminution de la demande chez les rsidents des Maritimes ne signifie pas que les inscriptions ont diminu dans les universits de la rgion. Le nombre dinscriptions est demeur relativement stable au cours des dernires annes grce au recrutement dtudiants de lextrieur de la rgion.

En 2010 2011, 17 527 tudiants de lextrieur des Maritimes se sont inscrits temps plein dans une universit de la rgion, ce qui reprsente 30 % du nombre dinscriptions temps plein.

La Commission souhaite que les rsultats de ltude et leurs ventuelles rpercussions fassent lobjet de discussions.

Le rapport, intitul La demande pour une ducation universitaire saffaiblit elle parmi les rsidents des Maritimes?, est affich sur le site Web de la Commission ladresse suivante : www.cespm.ca.

La Commission de l'enseignement suprieur des Provinces maritimes a t tablie en 1974 afin d'aider les tablissements et les gouvernements amliorer le milieu d'apprentissage postsecondaire. Les 20 membres de la Commission proviennent des Provinces maritimes et reprsentent les tablissements d'enseignement suprieur publics, les gouvernements provinciaux et le grand public de ces provinces.
-30-
Contact pour les mdias: Island Information Service
French - back to top