Saut au contenu principal

Web Archive

print small medium large 

also available in English
September 11, 2014
Pour publication immédiate

Les ministres de lEnvironnement donnent la priorit aux changements climatiques

Environnement, Travail et Justice

Les ministres de lEnvironnement fdral, provinciaux et territoriaux ont convenu que la question des changements climatiques serait dornavant un point permanent lordre du jour des runions du Conseil canadien des ministres de lEnvironnement (CCME) et que la confrence des Nations Unies sur les changements climatiques qui se tiendra Paris serait le thme de la runion de 2015. Aprs 2015, les ministres, en collaboration avec les cadres suprieurs, dtermineront les sujets qui seront abords au cours des annes suivantes.

Les citoyens attachent le plus grand prix la protection et lamlioration de lenvironnement , a dclar Mme Janice Sherry, ministre de lEnvironnement, du Travail et de la Justice de lle-du-Prince-douard, qui accueillait ses collgues la runion annuelle du CCME. Nous, les ministres, travaillons de concert pour que les dmarches environnementales soient efficaces et contribuent au mieux-tre de la population canadienne.

Les ministres ont convenu de collaborer au sein des gouvernements provinciaux et territoriaux, dans le respect de leurs comptences, afin de raliser des rductions relles des missions de gaz effet de serre, ce qui permettra de soutenir la comptitivit conomique alors que le Canada volue vers une conomie faible production de carbone.

Les ministres ont chang de linformation sur les diffrentes approches que prennent les gouvernements pour lutter contre les changements climatiques. Ils ont galement discut de la prochaine srie de ngociations internationales qui samorcera avec la confrence des Nations Unies sur les changements climatiques, Lima, au Prou, en dcembre 2014. Ils ont soulign quen sa qualit de partie la Convention-cadre des Nations Unies (CCNUCC) sur les changements climatiques, le Canada doit dterminer, avant la confrence des Nations Unies sur les changements climatiques qui se tiendra Paris en dcembre 2015, la contribution quil entend apporter lchelle nationale aprs 2020.

Les ministres ont galement adopt une vision pour la gestion des matires rsiduelles au Canada et se sont engags prendre des mesures concrtes dans leur domaine de comptence respectif pour grer les matires rsiduelles. Conformment cette vision, bon nombre de gouvernements ont dj commenc identifier les secteurs dans lesquels ils interviendront pour grer les flux de matires rsiduelles, notamment les matires rsiduelles des secteurs institutionnel, commercial et industriel (ICI), les rsidus de construction, de rnovation et de dmolition (CRD) ainsi que les rsidus organiques.

Nous avons accompli dimportants progrs au chapitre de la gestion des matires rsiduelles au Canada au cours des dernires annes, mais nous devons faire davantage, a dclar Mme Janice Sherry. La vision que nous avons adopte aujourdhui consiste faire du Canada un leader mondial de la gestion des matires rsiduelles.

Pour soutenir les mesures gouvernementales, le CCME concevra des outils visant rduire considrablement les quantits de matires rsiduelles voues llimination qui aideront suivre les progrs accomplis en vue damliorer le bilan de rduction et de recyclage du Canada.

Les ministres ont adopt quatre grands objectifs :
amliorer les taux de recyclage au Canada et rduire les quantits de matires rsiduelles produites;
crer des outils pour une gestion cologique des matires rsiduelles au Canada;
modifier les comportements des producteurs et des consommateurs;
remdier aux problmes que soulve la gestion des matires rsiduelles dans les collectivits loignes et nordiques.

Les gouvernements continueront aussi mettre en uvre la responsabilit largie des producteurs, conformment au Plan daction pancanadien pour la responsabilit largie des producteurs, adopt par les ministres en 2009. La REP encourage les producteurs concevoir leurs produits en tenant compte de lenvironnement, favorise la cration de possibilits conomiques et appuie les programmes locaux de gestion des dchets.

Bien quil soit daccord avec la vision du CCME sur la gestion des matires rsiduelles et favorable la collaboration dans ce domaine, le Qubec ne peut adhrer ladoption dun mcanisme commun dvaluation, car il est dj bien engag dans la mise en uvre de la Politique qubcoise de gestion des matires rsiduelles et quil fera rapport des progrs accomplis aux termes de la Politique lAssemble nationale et sa population.

Les ministres ont examin les progrs raliss par les gouvernements dans la mise en uvre du Systme de gestion de la qualit de lair, adopt en 2012. Les fonctionnaires ont indiqu que tous les gouvernements travaillaient actuellement au Systme de gestion de la qualit de lair [SGQA] ( lexception du Qubec qui a dj mis en uvre son propre rglement) en vue didentifier des possibilits daction pour lutter contre les missions de sources mobiles et quEnvironnement Canada avait publi les premires exigences relatives aux missions industrielles. Des normes de qualit de lair ambiant ont galement t tablies pour les particules fines et lozone, tandis que des normes sont en cours dlaboration pour le dioxyde dazote et le dioxyde de soufre. Tous les gouvernements collaboreront llaboration des autres lments du Systme, notamment les zones et les bassins atmosphriques.

Les ministres ont reconnu limportance de la gestion des effets cumulatifs et se sont engags dterminer les leons apprises et mettre au point des pratiques de gestion optimales afin de favoriser la prise de dcisions claires concernant lenvironnement. Un effet cumulatif est un changement dans lenvironnement caus par les multiples interactions des activits humaines et des processus naturels qui saccumulent dans le temps et lespace. Les ministres ont mentionn les corrlations qui existent entre de nombreuses questions environnementales et nergtiques pour lesquelles une gestion des effets cumulatifs contribuerait contrler, rduire au minimum ou viter les consquences nfastes.

Les ministres partagent les proccupations du public au sujet de la prvention et de la gestion des dversements associs au transport de matires dangereuses. [Ils ont convenu dexaminer ltat de la prvention et de la gestion des dversements au Canada et de travailler de concert identifier les meilleures pratiques et les nouveaux enjeux.]

Le Manitoba sera lhte de la prochaine runion du CCME.

Le CCME est le principal forum intergouvernemental qui, sous la direction des ministres, mne une action concerte dans des dossiers environnementaux dintrt national et international.
-30-
Contact pour les mdias: Wayne MacKinnon
French - back to top